club rcao club éleveurs oiseaux en Charente maritime

club rcao club éleveurs oiseaux en Charente maritime



 
club rcao club éleveurs oiseaux en Charente maritime


PERROQUET DE MEYER

PERROQUET DE MEYER

club éleveurs oiseaux raco17

 
Nom scientifique: Poicephalus meyeri

Distribution: Du Cameroun au Mozambique, Zaïre, Soudan, Angola, Ouganda, Rwanda, Tanzanie, Kenya…

Taille  21 cm   Poidsenviron 110/150 grammes
 
Diamètre de bagues

 Statut légal: Annexe II 
(réglementation ICI)

Dimorphisme sexuel Aucun. Le mâle et la femelle ont les Ailes de couleur grises ou vertes foncées tâchées de jaunes à l’épaule. Sa tête et son cou sont également gris mais son front est entièrement jaune. Ses pattes et son bec sont gris. Les plumes fines de son ventre sont bleues grisées ou vertes et s’arrêtent au niveau des pattes par un anneau jaune
 
Les jeunesL'iris des jeunes est brun foncé pour devenir rouge-orange à l'âge adulte avec un cercle oculaire noir. Le bec est entièrement noir et les pattes sont gris foncé.
 
AlimentationLa base de l’alimentation du perroquet de Meyer est un mélange pour perroquet. Il mange aussi des noix, des baies et même des larves d’insectes
Régulièrement donner des fruits et des légumes, selon la saison.
Fruits: (pomme, poire, kiwi, pamplemousse, pastèque)
Légumes: (carotte, haricots verts, petits pois)
Durant l’hiver, un peu de matière grasse lui est nécessaire ainsi qu’en période de reproduction
A disposition de l’eau claire -bloc minéral –os de seiche.
(voir la liste des fruits et légumes non toxiques 
ICI)

ReproductionNichoir:Nid boîte 50cm de hauteur, la base sera de 30x30cm, le trou d’envol diamètre  8cm. Ne pas oublier une trappe de visite dans le bas pour le contrôle et le baguage des jeunes. Nous disposons au fond un mélange de tourbe blonde et de copeaux  d’environ 4 à 5 cm. Il est l'espèce ayant le plus de sous-espèces très difficiles à différencier ce qui pose parfois des problèmes aux aviculteurs qui doivent impérativement bien observer les parents afin de former les bons couples et ne pas mélanger les sous-espèces. Pour lui permettre de se reproduire en captivité, il faut attendre que le couple ait trois ou quatre ans. La reproduction sous nos latitudes a lieu en hiver. Apparemment, toutes les sous-espèces ne sont pas présentes en captivité mais on ne peut être sûr de rien. La femelle pond 3 à 4 œufs qu’elle couve 27à 30 jours. Neuf à dix semaines après leur naissance, les petits quittent le nid. Ils sont sevrés au bout de douze ou treize semaines. Ils n’auront leur plumage d’adulte qu’à partir de 18 mois. Jusque là, distinguer une sous-espèce d’une autre est purement hasardeux.