nouveau logo club oiseaux rcao

club rcao club éleveurs oiseaux en Charente maritime



 
club rcao club éleveurs oiseaux en Charente maritime


CONURE SOURIS

Perruche Souris  
conure souris

Nom Latin :                 Myiopsitta Monachus
Nom Vernaculaire :    Perruche Moine, Perruche Souris, Conure Veuve, ou QUAKER.
Classification :            Aves    (Oiseaux)
Ordre :                         Des Psittaciformes,
Famille :                       Des Psittacidae
Genre :                        
Myiopsitta
Pays d'Origine :          l’Amérique du sud (zone centrale de l’Argentine jusqu’à l’Uruguay, la Bolivie et le sud du Brésil).
PROTECTION :         Statut_ TS _ II/B
Taille Adulte :             En moyenne de 29 cm
Poids :                          D’environ 90/120 gr.
Longévité :            D’environ 15 à 20 ans
Diamètre de bagues:   6 mm
 
 
Description :
Le perroquet « Quaker » est un petit animal de compagnie qui porte encore d’autres sobriquets qui sont ;
La Perruche Moine, la Perruche Souris ou encore la Conure Veuve.
(Cet oiseau n’appartien pas à la famille des conures.)
 
Le mot « Quaker », qu’on pourrait traduire comme "tremblement", tire son origine du comportement qui est observable chez les bébés de cette espèce.
La Perruche Moine est un oiseau vert à l’exception de la tête, de la gorge et de la poitrine, qui sont, comme nous l’avons mentionné précédemment, gris souris. Il y a également une belle touche de bleu cobalt sur les ailes. Le bec est robuste et de couleur corne.
On observe de plus en plus de nouvelles mutations qui offrent des couleurs splendides. La mutation bleue et surtout la jaune, sont très rares et aussi très dispendieuses.

Queue : plus courte chez les juvéniles
Doigts : gris et zygodactyles (2 pointés vers l’avant et 2 pointés vers l’arrière)
Dimorphisme sexuel : aucun observable __ Test ADN pour le sexage.
 
Les spécialistes s’accordent pour reconnaître quatre sous-espèces de Perruche Moine.
Myiopsitta Monachus Monachus
Myiopsitta Monachus Calita (aussi appelé Mendoza)
Myiopsitta Monachus Cotorra (très semblable au calita et qui ne peut être reconnu que par les experts)
Myiopsitta Monachus Luchsi (le plus variable en couleurs)
 
Ce volatile renferme plusieurs transmutations délicates telles que : le bleu, le lutino, l’albino, le yellow face, le snow blue, le cinnamon, le white face..…
Le perroquet quaker est un parfait compagnon.
 
Cris et chants :
Le Perroquet Quaker est un oiseau parleur qui doit être dressé de façon la plus rigide. Lorsqu’il n’est pas éduquer correctement, le Perroquet Quaker adopte de mauvaises habitudes le poussant ainsi à lancer des hurlements et aussi à mordiller.
Le perroquet Quaker est un volatile qui aime bien bavarder et adore se traiter de « gentiiille » ou encore qu’il est un « beau bééébé ». En lui faisant des cajoleries, son maître doit ainsi prendre un ton roucoulant et doit tout aussi faire attention à son timbre vocal.
Facultés langagières
Une étude sur les Quakers dans leur habitat naturel a permis de démontrer que ces derniers communiquaient véritablement entre eux. Le fait que plusieurs couples partagent le même "immeuble" rend la communication essentielle entre eux pour s'identifier et se prémunir contre les prédateurs.
L’étude a pu identifier 11 types différents de vocalisations.
Chacune de ces vocalisations générait un comportement particulier chez les autres membres du groupe. Il n’est donc pas surprenant que le Quaker soit très doué pour apprendre le langage humain et qu’il soit aussi capable de l’utiliser dans le bon contexte.
 
Comportement et, en particulier sa dangerosité :
Un fait intéressant concernant les Quakers et qui en dit long sur leur comportement distinctif est qu’ils sont les seuls perroquets à fabriquer leur nid. Les autres espèces de perroquets vont préférer nicher dans une cavité déjà existante en se contentant d’un arrangement sur place.
À l’état sauvage, le quaker vit en colonies et construit, en utilisant de petites branches et autres matériaux, préférant les endroits plantés d’arbres, particulièrement d’acacias et d’eucalyptus, un nid énorme qui contient plusieurs chambres de couvaison individuelles. Une fois terminé, ce nid peut atteindre 3 mètres de diamètre et un poids pouvant s’élever à plus d’une tonne !
Il est débrouillard, résiste aux températures hivernales et saccage les récoltes, d’où sa réputation de peste.
 
Autres traits de personnalité :
En captivité, la Perruche Moine nourrie à la main et bien socialisée peut devenir un compagnon extraordinaire, elle s’apprivoisera et parlera facilement. Elle adore aussi chanter et y met tout son petit cœur.
Idéalement, elle aura des jouets à détruire (carton non teint, bois non teint et non peint, corde 100 % coton, etc.) et des jouets indestructibles, en acrylique, par exemple.
 Le petit Quaker est un oiseau très grégaire, interactif, qui veut constamment faire partie de l’action. C’est un animal extrêmement intelligent qui apprend constamment de nouvelles choses. Il est aussi réticent aux changements et semble plus difficile d’adaptation que les autres perroquets.
Le Quaker est un perroquet très empathique qui réagit à nos humeurs et à nos comportements verbaux et non verbaux.
 
DANGEROSITE :
Mais attention, elle est jalouse et peut devenir très possessive de son humain préféré si personne d’autre de la famille ne s’en occupe. Il est donc très important de lui apprendre jeune à « partager » son affection et à accepter que les autres membres de la famille humaine s’occupent d’elle de temps à autres. Une bonne idée est d’avoir plusieurs terrains de jeu ou perchoirs, disséminés un peu partout dans votre demeure. Le fait d’avoir plus d’un lieu où s’occuper avec des jouets différents limitera son esprit possessif d’un seul endroit, qui deviendrait alors son territoire exclusif. Elle peut également être très jalouse des autres perroquets sous votre toit.
Autre caractéristique, c’est une esthéticienne née. C’est-à-dire qu’elle vous arrachera tout poil de moustache ou de barbe, disgracieux ou pas, et ce, que vous soyez un homme, une femme ou un enfant. Elle s’occupera aussi des poils sur les doigts et des cuticules (petites peaux autour des ongles). Et c’est également avec la précision d’un habile chirurgien qu’elle vous enlèvera, d’un coup de bec bien administré, un grain de beauté qu’elle aura entrevu et jugé inesthétique.
 
Mode de reproduction:
La femelle pond de 4 à 6 œufs par ponte. La durée d'incubation est de 23 à 25 jours.
Envol des jeunes : 45 jours après la naissance
Selon les observations faites en nature, le nid d’un Quaker est généralement composé de trois pièces. Une pièce qu’on peut qualifier de chambre à coucher, où les parents vont couver les œufs, une autre pièce qu’on peut qualifier de salon, où les oisillons une fois sevrés vont être logés et une autre qu’on peut qualifier de hall d’entrée, d'où les parents vont surveiller et protéger les œufs et les bébés. Ce n’est pas pour rien que nos charmantes petites boules de plumes vertes agissent en petit tigre lorsqu’on approche de leur territoire, leur cage! Les femelles sont en général plus protectrices que les mâles.
 
Baguage : vers 12 jours entre 10 et 15 j maxi en 6 mm.

Les jeunes Le
sexage ADN reste le plus fiable.

Nid : Pose des nichoirs début mars.
Voici les caractéristiques techniques de mes nichoirs construits en 18 mm
Dimensions extérieures: 518 X 450 X 236 mm (H X L X P)
Dimensions intérieures: 482 X 414 X 200 mm
Dimension du vestibule: 190 X 200 X 200 mm
Dimension de la chambre : 482 X 214 X 200 mm
Trou d'entrée: 74 mm
Le couvercle du nid est amovible pour faciliter le nettoyage d'après saison. Il est légèrement plus large que le nichoir sur les côtés et l'avant pour éviter d'avoir des déjections inesthétiques sur les parois extérieures.
Légère couche de tourbe pour absorber l'humidité des déjections et offrir un contact plus "naturel" aux oiseaux.
La porte de visite est située à 182 mm du plancher (intérieur) et mesure 150 mm de hauteur.
Il ne reste plus qu'à espérer que les oiseaux s'y sentiront bien.
 Il convient de leur fournir des matériaux car ils construisent leur propre nid à l’intérieur du nichoir en tressant « Brindilles, herbes, branches de saules etc.… »,
nichoir conure souris
 
Régime alimentaire et ration quotidienne :

C'est une perruche granivore mais qui doit aussi manger beaucoup de fruits et légumes.  Fruits et légumes, mélange de graines spécial pour conure, extrudés, graines germées, bourgeons. 

Fruits (pomme, poire, kiwi, pamplemousse, pastèque)
Légumes (carotte,  haricots verts, petits pois)
Avant la période de reproduction et pendant l’élevage nous distribuons des
graines germées et de la pâtée.
A disposition de l’eau claire -bloc minéral –os de seiche.
Eau : Utiliser de l'eau sans chlore, calcaire, pesticides...A renouveler chaque jour en lavant l'abreuvoir 
De plus, c’est une espèce d’oiseau qui a un foie fragile: une diète trop grasse peut également résulter en comportement de picage. Mieux vaut prévenir que guérir!
Elle ferait presque n’importe quoi pour des larves, aussi appelées vers de farine ; c’est un bon stimulant pour la faire parler, une récompense de choix.
 
Conditions d’hébergement 
C’est un perroquet qui a besoin de certains outils pour pouvoir dormir et dans son cas, l’attribut recommandé est un minuscule campement pour qu’il y passe de bon moment reposant. Ce n’est pas du tout un animal qui adore saccagé les trucs autour de lui comme les perroquets de sa corpulence.
Lui, préfère déporter et faire gigoter les joujoux que de les broyer comme l’effectuerait un poicephalus, par exemple. Le perroquet quaker est un oiseau qui, pour son parfait épanouissement exige un abri à espace correcte soit aux alentours de 25 ou 65 cm de largeur.
 
Cage : Plus la cage sera grande plus votre compagnon sera heureux. Je vous conseille une cage avec un fond non grillagé. Mettre dans le fond de sa cage de la rafle de maïs (corn cobs) pour qu’il puisse gratter le sol. Ou les loger par couples en volières extérieures de (L x l x h)  2 x 1 x 2 m avec une volière couverte adjacente à l'abri du vent et de la pluie avec une superficie au sol de 1 m² où le nichoir est fixé.
 
Perchoir : Les perchoirs de bois sont préférables aux perchoirs de plastique. Vous pouvez utiliser des perchoirs naturels que vous stériliserez avant de les installer. Des branches d`érables, bouleau, arbres fruitier sauf les cerisiers et les abricotiers.
 
Jouet : Les jouets sont essentiels pour votre compagnon. En le grugeant il lime son bec et se tient occupé. Choisissez un jouet conçu pour les petits perroquets. Soyez vigilant quand vous le laissé sortir car il grugera tout ce qu`il peut et il pourrait s`empoisonner. Certaine plante sont très toxique.
 
Informations complémentaires : 
  1. VERMIFUGATION :
Du fait qu'elles aiment bien se nourrir au sol, il est conseillé de les vermifuger tous les 6 mois, voire même plutôt, tous les 3 mois.
Pour ce qui est de les vermifuger (ce n'est pas un antibiotique), l'intérêt dépend de leur provenance, mais quand on ne la connaît pas (élevage extérieur, très certainement, ou intérieur, moins probable) ... Cela pourrait être effectivement une bonne chose,
 Le Capizol (ou sinon également Stronghold chaton) ne sont pas dangereux si non surdoses (éviter aussi l'ingestion). Par contre, il faut également les manipuler pour le stronghold chaton, et là ... on revient au problème ci-dessus. Sinon, il me semble que le Capizol est en version "buvable" (dilution dans l'eau de boisson) et là cela pourrait convenir, à condition de respecter le dosage
 
  1. DIVERS
Pour les mangeoires, je conseille des mangeoires avec un perchoir, comme elles y passent du temps, c’est meilleur pour leurs pattes.
Mangeoires et abreuvoirs évidemment pas sous les perchoirs.
 
Pour les méthodes d'apprivoisement ;
 Il y a pleins de sujets qui en parle par exemple dans cette rubrique…

http://passion-becscrochus.forumgratuit.org/f4-socialisation-education-comportement
 

Les soins

Généralités : Si soigner un oiseau blessé n'est pas évident, un Kakariki malade c'est encore pire. Le recours à un vétérinaire est toujours la meilleure solution, bien souvent la seule, d'ailleurs.
Afin d’éviter les infections et les risques de maladies, il est nécessaire de nettoyer et d’assainir régulièrement l’environnement de l’animal. La cage de l’oiseau doit être nettoyée et désinfectée. Tout d’abord, le nettoyage permet de retirer la saleté et donc de rendre la cage propre. La désinfection permet d’éliminer les micro-organismes et les virus présents dans la cage. Le nettoyage est nécessaire et la désinfection est complémentaire. L’idéal serait de nettoyer quotidiennement le fond de la cage à l’aide d’un détergent ou d’un désinfectant spécifiques, ou encore de liquide vaisselle et d’une éponge. Vous pouvez également utiliser une brosse à dents pour atteindre les recoins de la cage. L’abreuvoir et la mangeoire doivent aussi être nettoyés tous les jours.
Différents symptômes peuvent être significatifs de maladie. Tout d’abord une perruche malade est moins active, dort plus et est apathique. Elle parait abattue, garde souvent les yeux fermés et son appétit est réduit. Elle adopte également un comportement plus solitaire et ne montre aucune curiosité. Des signes physiques peuvent aussi révéler une éventuelle maladie. Des changements au niveau du plumage, de la respiration, des fientes et de la tenue de l’animal peuvent apparaître. La perruche peut aussi subir un amaigrissement important. Les perruches peuvent être touchées par différentes pathologies. Dont :
  • Les vers intestinaux : On vermifuge obligatoirement les oiseaux au moins deux fois par an, certains éleveurs disent tous les deux mois, ce qui me parait excessif sauf à ne pas prendre de mesures d'hygiène suffisantes. On ne vermifuge pas durant la période de reproduction, ni les jeunes avant au moins 4 mois. Le vermifuge est vendu liquide, à mettre dans l'eau de l’abreuvoir,  et on en trouve dans toutes les bonnes animaleries. Personnellement je vermifuge le 1er septembre et le 1er mars, tous les ans et je n'ai aucun problème.
 
Adopter un animal domestique implique des responsabilités, prenez le temps de réfléchir avant d'ajouter un nouveau membre à votre famille.
 
 Des études ont montré que l’élevage à la main dit «EAM» (par un homme et non par les parents) peut avoir de mauvais impacts sur le comportement des perruches à long terme : morsure, anxiété, picage, automutilation.
Préférez la manipulation au nid dit «MAN» lorsque c’est possible, l’oiseau sera beaucoup plus équilibré puisque élevé par les parents et habitué à la main de l’homme…
 
 
Ne pas oublié de préservé la pureté du phénotype sauvage dans vos élevages.

 
Afin de préserver la vie sauvage, 
l’animal dont vous venez de faire l’acquisition ne doit pas être relâché dans le milieu naturel
.
 
 


 

(Jean-pierre)

RETOUR AU MENU

Catégories pouvant vous intéresser :

Autres publications pouvant vous intéresser :

GRIS DU GABON

PERROQUET "JACO" GRIS DU GABON   Nom scientifique: Psittacus erithacus Distribution: Afrique (Cameroun, Congo, Guinéé, Nigéria, Tanzanie, Togo, Tchad, Zaïre Taille: 36-38 cm / Poids: 130-170 grammes Diamétre de bagues: 11 millimét...

 
 



Créer un site
Créer un site